Comment apprendre le kenjutsu? Apprendre quelque chose d'aussi profond qu'un art martial nécessite un enseignant. Le Kenjutsu, bien que pouvant apparaître assez simple au premier regard, contient en fait beaucoup de subtilités plus complexes. Pour étudier correctement nous avons besoin de réunir quelques choses. Un mentor, un guide, ou un professeur. Quelqu'un pour nous aider à ne pas nous blesser nous même et nous garder sur le droit chemin. Il nous faut un esprit clair et un véritable désir d'apprendre. Nous avons bien sûr également besoin de l'équipement adéquat.

Il existe encore aujourd'hui de nombreux styles de kenjutsu japonais. Bien que l'art du kenjutsu ait débuté comme une compétence au combat, il a survécu en tant qu'art martial même au cours de notre ère technologique. Au moins jusqu'aujourd'hui. Le Kenjutsu utilise des frappes et des estocs, des blocages, et des parades. Le kenjutsu japonais fait principalement usage du sabre long, et la plupart des écoles pratiquent le kenjutsu avec un sabre en bois appelé bokuto (木刀). Cependant vous en avez probablement déjà entendu parler sous le nom de Bokken, ce terme étant plus populaire hors du Japan.

Il existe des formes et des tailles de bokuto standards, mais il en existe aussi de spéciales que certaines écoles préfèrent et utilisent. Plus ou moins fin ou épais, droit ou courbe. Et certaines écoles comme Jigen Ryū utilisent souvent des branches d'arbre. Quel que soit le "sabre" il est principalement utilisé en remplacement du katana.

Antique Katana

Par quoi commencer?

Apprendre comment tenir le bokuto correctement, les postures basiques (kamae) et comment marcher et se déplacer sont les premières étapes. Bien que le Kenjutsu soit en grande partie assez naturel dans ses postures et ses mouvement, nos corps et nous esprits sont accoutumés à un style de vie modernes. Cela demande donc du temps pour nous ajuster aux postures simples et naturelles du kenjutsu. Mais simple n'est peut être pas le mot juste. il existe une simplicité dans les mouvements. Ils ne sont pas toujours simples à saisir au commencement. Notre enseignant est extrèmement important pour nous montrer les bases correctes. Ces fondamentaux peuvent prendre quelques années afin d'être intégrés et devenir une seconde nature.

La premier étape sera d'acquérir les postures, les grips et les mouvements corrects.

Les coupes et les estocs sont assez variées. Bien qu'il y ait de nombreuses façons différentes pour faire une coupe, il y a quelques frappes standard. il y a les coupes basiques verticales et diagonales. Les coupes latérales. Il y a aussi l'estoc (tsuki). Au total 9 frappes différentes.

samura sword cutting
Basic cut and thrusts with a katana.

Bien que cela paraisse simple, les réaliser pendant que vous et votre partenaire êtes en mouvement est bien plus compliqué, comme vous pouvez l'imaginer. Bien que cela puisse paraître simple sur le papier les différentes frappes sont nombreuses. Apprendre à frapper correctement tout en étant efficace et précis fait partie intégrante de l'apprentissage du kenjutsu. Les angles décrits ci dessus ne représentent pas les directions exactes qui diffèrent d'une technique à une autre et d'un système à un autre.

L'esprit

Yes, we need our minds. More specifically, we need a clear mind. A mind polluted with hatred, for example, is not conducive to learning weapons. Nor is a mind without compassion. We don't need to be a holy person to start learning, but we do need to have a willingness to change and look at ourselves critically. A self-critical mind is an asset.

Although we are grabbing a sword and moving around it is less a physical activity than a mental one. Swordmasters through the ages have all said the same thing. The admonishments on refining spirit and character literally fill books and scrolls. Even in the 1600s, the mind was essential to the high-level sword practitioner.

Be prepared for some mental acrobatics to go with your physical ones.

Le sabre

It goes without saying that you will need a wooden sword. Best that your teacher recommends the one for the system in which you are studying. Kenjutsu does occasionally use metal swords. These habikitō have their cutting edges dulled. Even rarer are the real sword, shinken, kenjutsu training. These are best left to the very long-time practitioner. Although some senseless teachers push sharp sword training on their students there really is no benefit to a beginner using one. Except of course if you are wishing for a quick trip to the hospital.

Training with a bokuto is scary enough. The bokuto is quite deadly, and countless men have died from a good smack over the ages. It's a weapon, not a training tool.

You do not need a hakama to do kenjutsu but certainly will help because the movements wearing traditional Japanese clothing is much different than jogging shorts.

Où commencer à apprendre le Kenjutsu?

Locate a dojo or teacher that can transmit the basics to you well. One thing about kenjutsu is that each school has different goals and philosophies. It is not generic at all. The sword technique from a certain school is a specialty of that system. There is really no such thing as generic kenjutsu. More general sword fighting from Japan is in the form of modern Kendo.

Is it possible to learn online? It is, but you need a partner. It is also important to get direct instruction from your teacher's face to face. Learning kenjutsu through Skype or Google hangouts is certainly possible. I myself have had some success teaching kenjutsu to students not physically next to me. It all depends on your own abilities and your teachers. There is a lot you could get started on learning via web-based instruction. It is not impossible.

When in doubt ask those that already study kenjutsu. It is not recommended to just copy what you see online. It is an endeavor that will require a lot of time and sweat. Spending time in one school to understand the techniques is the best and most rewarding idea. ----

©2018 S.F.Radzikowski